prout
 

Partagez | 
 

 FAITH LE RETOUR

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 65
Date d'inscription : 18/01/2015


Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MessageSujet: FAITH LE RETOUR   Lun 23 Nov - 21:31

FAITH LYNN SALFORD

" All the blood that we're bleeding could fill up a broken heart. "

Nom : Salford
Prénom : Faith, Lynn
Âge : 15 ans
Région d'origine : Johto, plus précisément de Rosalia.
Ambitions futures : Se trouver pour commencer, et après, qui vivra verra comme on dit.

« BUT WE'RE ANTI-GRAVITY LOCK DOWN »

DESCRIPTION

Une petite blonde passe, pas trop vite, et même avec une certaine lassitude dans ses mouvements. Un soupir serait presque perceptible, venant de ses lèvres fines.

A y regarder de plus près, elle a l'air légèrement plus vieille que ce que son 1m56 laisserait présumer. Et son côté un peu frêle n'aide pas vraiment, ses membres fins donneraient même presque l'impression de pouvoir se briser trop facilement. Elle a l'air fragile, faible, on aurait presque envie de la protéger en la voyant ainsi. Et pourtant, son regard, son expression laisse entrevoir tout autre chose. Une force certaine.

Sur ce visage aux traits presque juvéniles, des yeux bleus glaciers dans lesquels on pourrait se perdre, encore et encore. Un regard fort, il faut l'avouer, mais également d'une grande douceur. Comme si la demoiselle exprimait par ses yeux toutes les émotions qu'elle aurait pu ressentir, maintenant, à l'instant présent, et dans les temps qui viendront.

Mais surtout, il y a cette longue tignasse blonde comme les blés, marque de fabrique de la famille Salford. Une chevelure qui lui arrive dans le bas du dos, ondulant naturellement en d'harmonieuse boucles ici et là. Et souvent, la jeune fille se plait à les nouer en couettes, ou ajouter divers accessoires, juste pour le côté esthétique. Et même si elle ne le dit pas, elle l'aime bien cette tignasse, et en prend grand soin, se rappelant celle de sa mère en passant la main dans ses mèches blondes. Un tout petit souvenir au goût de nostalgie amère comme les oranges de son enfance.

Et dans l'ensemble, elle est assez jolie Faith, avec ses airs de poupée quand elle le veut bien, surement à cause de son teint pâle, mais pas pour autant maladif. Oui, elle est loin d'être laide, mais fait tout pour ne pas le remarquer. Il y a des choses qu'on ne change pas.

----

Faith, c’est quelqu’un de spécial, de difficile à cerner, très difficile. Parce qu’elle n’est pas forcément toujours très expressive cette demoiselle, qu’elle n’affiche pas grand-chose sur son joli minois, donnant aussi cette impression quelque peu inexpressive, quelque peu je-m’en-foutiste. Personne n’a jamais réussi à la cerner du premier coup et quand à savoir si quelqu’un a déjà pu voir à travers ses actions, la blonde l’ignore. Non pas qu’elle s’en fiche ou ce genre de choses, elle n’y pense simplement pas, rassemblant ses pensées sur des sujets plus intéressants, davantage dignes d’intérêt. Parce que Faith se fout totalement de ce qu’on peut penser d’elle, elle est au-dessus de ça, bien au-dessus. Juger les gens comme ça, elle ne trouve pas ça bien, c’est le principe de juger un livre à sa couverture, d’une certaine façon, la jeune fille trouve ça triste, fermé d’esprit.

Une des qualités de la blonde, c’est d’ailleurs son ouverture d’esprit. Elle écoute tout, opinions d’untel et untel, et tente de les comprendre du mieux qu’elle peut, même sans être d’accord avec totalement. Elle aime bien savoir à quoi pensent les autres, c’est un peu comme un jeu, comme pour contraster avec son manque d’émotion apparent. Elle veut apprendre de son entourage, pour évoluer, la seule raison étant que l’Homme évolue, alors autant faire comme tout le monde. Ou pas, Faith suit difficilement une logique longtemps, flânant d’un mode de vie à l’autre, sans raison, juste comme ça. C’est là bien résumer son mode de vie, faire des choses sans raisons, juste comme ça, juste parce qu’elle le sentait bien, un bon instinct à propos de quelque chose. Quelqu’un d’aléatoire.

Elle n’est pas non plus trop lunatique, enfin un peu quand même, juste un peu dure à comprendre. En général c’est poker-face, mais Faith, elle sourit souvent aussi, quand elle pense que c’est nécessaire, quand elle est contente, quand elle le sent bien. Elle a un beau sourire, chaleureux, doux, sincère. Parce que Faith ne sait pas mentir, c’est l’incarnation de l’honnêteté même. Elle dit ce qu’elle pense sans problème, même si ça peut blesser untel ou untel. Et ça devient blessant parfois, sans même qu’elle s’en rende compte, c’est une action naturelle. Enfin, elle cache néanmoins ce qu’elle pense d’elle, elle ne peut s’empêcher de mentir sur sa propre personne, pour n’inquiéter personne à son sujet.

Elle a ce côté un peu flegmatique aussi la blonde, on la voit facilement paresseuse, et d’une certaine façon, c’est une vérité. Faith, elle ne se presse pas vraiment, c’est une personne lente en apparence, mais en apparence seulement. Dans sa tête, les idées fusent et surgissent en surnombre, la  jeune fille est assurément intelligente, voire très intelligente. La demoiselle est un peu ce qu’on appelle un prodige, mais tout ça ne la touche pas vraiment, elle dira juste que pouvoir penser aussi vite c’est plutôt cool. Ça surprend les gens d’ailleurs, de la voir tout le temps dans les 3 premières places aux résultats d’examens, surtout face à son visage suggérant une idiote. Faith est pleine de surprise, et autant préciser qu’étonner les gens l’amuse, ça la fait rire de voir les visages étonnés après qu’elle ait fait ça ou ça.

Dans le même sens, Faith, c’est une pro du lézardage. Elle aime beaucoup les petites pauses ici et là, surtout si elle trouve un canapé, bien que ça renforce ce côté paresseux qu’elle possède. Se reposer c’est la vie, comme elle aime tellement le rappeler avec un ton plus que convaincu, plus que déterminé. La blonde aime simplement conserver son énergie, parce que sinon c’est fatigant, et elle n’aime pas beaucoup bouger non plus.

Et tout ça, ça donne un côté peu fiable et pas autonome à la demoiselle, pour des raisons diverses mais surtout son apparence. Et quand quelqu’un vous dit « ça passera d’une façon ou d’une autre », forcement on n’arrive pas à visualiser une personne responsable. Et c’est encore une fois-là que la jeune fille étonne, possédant cette qualité. C’est tout Faith ça, elle a l’apparence de quelqu’un de pas fiable, tout le monde pense qu’elle n’est pas fiable, mais elle l’est, juste pour défaire la logique et ce genre de choses. La blonde fait ce qu’elle veut, sans jamais se soucier des règles et codes, restant elle-même.

De la même façon, la jeune fille est réaliste, trop réaliste. Elle n’a pas vraiment grande imagination, ayant déjà délimité les limites du réalisable depuis longtemps. Les pieds plus qu’ancrés au sol, Faith est loin d’être une rêveuse, elle tentera juste de faire les choses dans la limite de ce qu’elle se sait capable d’accomplir. Aussi, jamais la blonde ne fera de promesses qu’elle ne pense pouvoir tenir, ou prétendra quelque chose qu’elle sait impossible. Elle n’ira pas non plus briser les rêves des autres, mais son côté réaliste se révèle facilement ennuyant.

Parlons-en des autres par ailleurs. Faith, elle est philanthrope dans l’âme, elle est attentionnée plus qu’elle ne devrait l’être. Ceux qu’elle peut aider, elle les aide, et sans vraiment faire vraiment attention à la personne en question. Parce que Faith, elle a un sens de la justice plus que développé, faisant uniquement ce qu’elle considère comme correct et approprié. Par fois ça marche, parfois moins, mais la blonde reconnaît ses torts facilement et sans se plaindre, car c’est là aussi une part d’elle.

Mais si c’est comme elle est aujourd’hui, la blonde n’a pas toujours été comme ça. Parce qu’auparavant, quand elle est arrivée à l’académie, elle était beaucoup plus susceptible, et même très différente. Elle était violente Faith, autant dans ses propos que dans ses actions. Mais quand Glen est arrivé par la suite dans cette même académie, ça lui est passé, parce qu’elle ne voulait pas le décevoir et tout cela. Faith veut garder cette image de la grande sœur, mais elle est reconnaissante envers son petit frère, même si elle ne lui dira jamais, préférant l’embêter gentiment. Parce qu’elle l’aime sa famille, autant Glen que Amy, ses adorables frères et sœurs.

Et tout ça, c’est Faith, quelqu’un de cool mais un peu bizarre. Une demoiselle tout à fait imprévisible, un constituant de son charme.

HISTOIRE

Faith se pose beaucoup de questions, au point de se perdre dans toutes ces réflexions d’ordre existentiel. Mais celle qui revient le plus souvent, c’est la fameuse « ai-je vraiment de quoi être fière en voyant ce que je suis devenue ? ». Et un doux vent chargé de mélancolie semble se lever pour balayer ses mèches blondes.

Faith est l’ainée des enfants Salford, une famille aisée de Johto habitant la ville de Rosalia, précédant aussi son frère Glen de presque un an et demi, et sa sœur Amy de trois ans. Et c’est aussi celle qui pourrait dire avec orgueil qu’elle a connu leurs parents le plus longtemps, sans pour autant le faire, à défaut de vraiment se souvenir d’eux. Elle avait près de 10 ans quand ils ont pris la route ce soir-là pour  un diner chez des amis, et n’en sont au final jamais revenus. L’enfant qu’elle était a pris cela pour un abandon, une trahison. Peut-être était-ce de sa faute après tout…

Les trois têtes blondes furent alors prises en charge par leur grands-parents maternels, les seuls encore présent en ce monde après tout, tous les autres reposant avec ses parents, six pieds sous terre. Sans les détester, Faith n’a jamais vraiment aimé le couple de vieillards pour autant. Ils faisaient de leur mieux, c’est vrai, à tenter de remonter le moral à Amy et Glen, avec cette histoire d’étoiles à laquelle elle n’a jamais pu croire. C’est stupide, les morts ne deviennent pas des étoiles, après tout, ils sont simplement morts.

Mais cette épreuve car c’est ainsi qu’elle l’a vécu, elle a surtout rapproché les trois enfants, comme devenus dépendants les uns des autres. Faith sourit pour les deux autres, elle le fait en se forçant, parce qu’elle sent que c’est nécessaire, qu’en tant qu’ainée elle doit montrer l’exemple et se montrer forte, ou du moins essayer. Mais quand Amy vient à la copier, la demoiselle ne peut pas s’empêcher de sentir sa poitrine se serrer, et les larmes montrer. Elle ne devrait pas l’imiter, par elle, pas Faith l’ainée qui n’arrive à rien, qui se ment à elle-même et commence à se perdre dans ses mensonges. Elle n’a rien d’enviable. Surtout quand en dehors de sa famille, elle commence à se montrer violente autant dans ses propos que ses actions, et tout ça du haut de ses 12 ans.

Elle fut la première à être envoyé en internat, en premier lieu parce qu’elle devenait difficilement gérable avec ses excès de colère plutôt imprévisibles, mais aussi parce que c’était plus simple pour le couple de vieillards. Ah, quel bonheur que de ne plus avoir à agir bien en face de ses frères et sœurs et de tenter de faire les choses au mieux, quel bonheur que de pouvoir goûter à un semblant de liberté. Un cours moment de répit qui ne dura malheureusement que trop peu de temps à ses yeux, et tout ça par sa faute, son immaturité, son incapacité à contrôler ses mots et plus encore ses poings. Pour le dire plus simplement, Faith a simplement été renvoyée de l’école qu’elle avait fini par apprécier, et forcée à rentrer à Rosalia la queue entre les jambes, comme un animal sans honneurs.

Oh, elle s’en voulait, tellement qu’elle aurait voulu en mourir par moment, sans pour autant prendre une telle résolution au sérieux. La mort, ce n’est pas quelque chose avec quoi on peut rire, et encore moins quelque chose que l’on prend à la légère, comme une mauvaise farce, et Faith l’a compris quelques années déjà avant. Presque en aurait-elle peur, de cette certitude qu’un jour aussi, elle finira dans un cercueil six pieds sous terre.

Mais le quotidien ne l’attend pas pour de telles réflexions, et sa vie étouffante reprend son cours, comme si de rien n’était. Personne ne l’attendra, et personne ne l’attendait. Il y a Glen et Amy, c’est vrai, mais les deux semblent tellement loin, tellement étrangers aux yeux de la blonde que c’en serait douloureux pour un peu. Mais elle n’a pas mal, il faut qu’elle arrive à se convaincre de ça, et tout ira pour le mieux pour tout le monde. C’est ce qu’elle a toujours fait après tout. Et ainsi, la vieille Faith ressurgit, celle à l’écart car spéciale et l’adepte de la conservation d’énergie.

Et puis par le bouche à oreille, des mots s’échappent, et notamment le nom d’une académie qui revient souvent, encore et encore, refrain qui ne veut s’échapper des esprits. Pokemon Community, ou simplement PC, une académie prestigieuse à ce qu’il semblerait, et qui semble du moins ravir les grands-parents. Ils semblent même prêts à offrir à la blonde une seconde chance, une chance de se rattraper de ses erreurs passées. Ça semble tellement beau à ses yeux qu’elle en oublie le reste, jusqu’à les difficultés qu’elle a pu avoir pour entrer dans l’école. Mais elle n’est plus seule cette fois, Glen et Amy sur ses pas, les trois têtes blondes réunies en un seul lieu.

Et puis il y a une autre rencontre qui change Faith, celle d’un petit Baudrive maladroit et un peu trop dans la lune pour être attentif. Elle n’avait clairement aucune confiance en ce collectionneur et ses questions dans un premier temps, mais on oublie vite, comme la blonde l’a fait en voyant Zep pour la première fois. Comme un petit-frère en plus.

Il y a encore beaucoup à faire chez elle, déjà soigner ces pulsions violentes et leur tendance à revenir de temps en temps. Mais tout ça viendra, Faith en est persuadée. Des petits changements, doucement mais sûrement, et finalement elle arrivera probablement à s’épanouir comme tout le monde ici.

STARTER


Surnom : Zep
Espèce : Baudrive
Nature : Assuré
Description : Zep, c'est ce petit Baudrive qui flotte souvent à droite à gauche, sans but apparent. Et il n'en a pas, si ce n'est être absolument tout le temps dans la lune et ne pas prêter attention à ce qui l'entoure, ce qui peut parfois mener à des situations burlesques. Au tableau, on peut ajouter ce côté flemmard qu'il possède, et cet amour de l'effort minimal. Encore un qui promet d'être un véritable amour à vivre. Et pour autant, Faith et lui s'entendent extrêmement bien et la demoiselle le considère même comme un autre membre de sa fratrie. Et puis surveiller le pokemon ballon, c'est comme surveiller un enfant, c'est-à-dire des responsabilités pour éviter les accidents.
HORS RPG

Pseudo/Prénom : Paumisa c'est très bien
Age : 16 balais m'sieur
Comment avez-vous connu le forum ? Alors, je me souviens plus vraiment, mais d'abord de partenariat en partenariat, puis par top-site... Bref peu d'originalité.
Quelque chose à ajouter ? J'ai un bac blanc dans deux semaines, je suis simplement suicidaires, mais je vous aime déjà ♥♥♥
Revenir en haut Aller en bas
 
FAITH LE RETOUR
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» retour au travail....
» Le 23 mai Varadero me voilà/et c'est grâce à vous/retour à la réalité
» Est-ce que quelqu'un a vu le retour de Nounou McPhee
» Retour maison
» Retour 3D' S-Pagne...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ben c'est le fow test :: Administration :: fiches-
Sauter vers: